Paraty (ou Parati, deux écritures pour une seule ville)… Avant même que l’on prépare notre voyage, le nom de cette ville m’évoquait une odeur… Dior en avait fait un parfum, « Escale à Parati », comme les escales à Pondichéry ou à Portofino… Alors si Dior a choisi cette escale et pas une autre, on se dit que cette ville doit avoir un quelque chose de particulier ! On ne pouvait pas rater ça et je peux vous assurer qu’on a bien fait d’écouter Christian (Dior) !

paraty.carnetdecuriosites (1)Après 4h de bus, nous voilà arrivés dans cette petite bourgade de 35000 habitants, aux allures de Saint Tropez en pleine saison ou encore de Galles au Sri Lanka. Les pousadas et autres hébergements sont en grande majorité complets et pourtant on est en semaine. On avait pris nos précautions en réservant 2 lits en dortoirs pour 3 nuits et la modique somme de 20€/personne/nuit (aïe !). Faute de disponibilités dans les bus pour continuer notre périple direction Sao Paulo à la date souhaitée, on doit retarder notre départ d’un jour. Et tant mieux ! On s’y sent bien à flâner, profiter des plages, faire un restaurant (le premier, houhouuu !!), rigoler avec nos nouveaux potes allemands et brésiliens… C’est les vacances !

En fait, ce qui est un peu compliqué dans l’organisation d’un trip en à cette période et dans cette région du Brésil, c’est que quelle que soit la saison et l’affluence il y a toujours le même nombre de bus sur des petites distances comme sur des longues. Ils n’adaptent pas l’offre à la demande, alors en pleine saison (vacances scolaires des brésiliens et argentins), il ne faut pas être pressé… Fanny, une française travaillant à l’hostel, nous expliquait que les bus de Rio ou Sao Paulo en direction de Paraty étaient complets pour les périodes de Noël/Nouvel an dès début décembre. Il était donc impossible de se rendre à Paraty en bus si on n’avait pas anticipé ! Et vu qu’il n’est pas possible de réserver un bus sur internet quand tu es étranger (le fameux CPF…), et bin tu ne peux pas passer les fêtes à Paraty (sauf à louer une voiture ou un jet, il y a un aérodrome !).

La question qui se pose est donc : La ville mérite t’elle cet afflux ? Un grand OUI ! Cette ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO est un bijou ! Elle est pavée (et piétonne), dotée d’une architecture coloniale Brésilienne, photogénique avec ses murs blancs immaculés et ses volets colorés, artistique, pleine de vie notamment à la tombée de la nuit où les petits concerts s’improvisent dans les rues et les marchands s’installent. Il y a même une plage qui n’est pas sensationnelle par rapport à celles aux alentours mais les kiosques la bordant sont vraiment chouettes.

paraty.carnetdecuriosites (16)paraty.carnetdecuriosites (15)

paraty.carnetdecuriosites (10)

paraty.carnetdecuriosites (6)

paraty.carnetdecuriosites (11)paraty.carnetdecuriosites (8)Car la Costa Verde est vraiment sublime. des collines à la végétation luxuriante à perte de vue et des plages… Nous nous sommes rendus à deux reprises à Trindade, ville hippie à une trentaine de kilomètres de Paraty d’où partent des sentiers pour découvrir des plages à perte de vue, des piscines naturelles, des cascades… On en profite d’autant plus qu’on sait qu’on ne retrouvera pas les plages avant Avril/Mai (ou du moins les plages qu’on va voir devraient être peuplées de manchots !).

paraty.carnetdecuriositesparaty.carnetdecuriosites (19)paraty.carnetdecuriosites (17)

paraty.carnetdecuriosites (18)On se retrouve pour un week-end à Sao Paulo avant de nous rendre aux Chutes d’Iguazu !