On part s’évader 4 jours sur l’Île de Chiloé, composée d’un petit archipel de 40 îles et îlots, connue pour ses églises en bois, ses palafitos et son curanto… Heiiinnn ? Hé oui, ce n’est pas sur une île en plein cœur du pacifique avec noix de coco, transat et aux turquoises que l’on se rend, mais à quelques kilomètres seulement du continent, là où les paysages comme les traditions semblent à des milliers de kilomètres du Chili.

On passera notre séjour entre Castro, petite ville au Sud de l’île où se trouvent les palafitos, maisons sur pilotis si caractéristiques de Chiloé et Ancud au nord de l’Île.

L’Île a pour réputation d’être extrêmement pluvieuse (ça fait son charme paraît-il…) ; nous avons été très chanceux et avons passé notre séjour au sec. Ça ne veut pas dire sous le soleil à 100% mais bon, les nuages gris ça fait un charme aussi !

Et nous sommes doublement chanceux car cette semaine se déroule la fête de Chiloé (chaque première semaine de février). La ville de Castro est prise d’assaut par les chiliens qui viennent participer aux concerts de rock-métal (ils adorent ça, beaucoup ont un look un peu grunge/années 90’) et d’électro donnés sur la place de l’église qui est vraiment jolie. On mange des barbe à papa, des sushis aux vendeurs à la sauvette, on dort dans une chambre miteuse dégotée dans une supérette (tout est pris d’assaut, on vous le disait). Le lendemain, nous visitons la ville et les maisons sur pilotis -les palafitos- qui ont beaucoup de charme ; on a trouvé que la ville un peu moins.chiloé.carnetdecuriosites (13)chiloé.carnetdecuriosites (12)chiloé.carnetdecuriosites (17)chiloé.carnetdecuriosites (16)chiloé.carnetdecuriosites (1)chiloé.carnetdecuriosites (18)chiloé.carnetdecuriosites (3)chiloé.carnetdecuriosites (15)

chiloé.carnetdecuriosites (4)chiloé.carnetdecuriosites (2)Nous partons le lendemain après-midi en bus pour Ancud, au nord de l’Île où nous avons réservé un hostel vivement conseillé pour une nuit… Nous y resterons 2 ! Très lunas est le meilleur hostel avec dortoirs (lit une place king-size) dans lequel on ait dormi ! On en profite pour se faire des concours de ping-pong, de baby-foot, un asado (BBQ, spécialité Argentine par excellence !), et manger tout ce qui vient de la mer… Huitres pour 3€ les 20, pinces de crabes à 2€ la barquette, ceviche de saumon et de merlu pour rien du tout… C’est le paradis ! Du coup on ne dégustera pas le plat traditionnel de l’archipel, le curanto, qui se prépare dans un trou creusé au sol, recouvert de pierres chauffées et qui est composé de viandes, de fruits de mers, de patates, etc., eux-mêmes recouverts de pleins de choses bizarre pour une cuisson à couvert. On a préféré la simplicité, allez savoir pourquoi !

On est très bien à Ancud, la ville est le point de départ pour faire des treks dans l’ouest. Malheureusement, faute de véhicule personnel et de méconnaissance du secteur par le point info touristique et l’auberge, nous ne pourrons nous y rendre… C’est un peu le point noir de cette Île. Elle semble regorger de coins splendides mais on est hyper frustrés de ne pas pouvoir en profiter faute de véhicule personnel… Pour compenser, on loue des VTT pour se rendre à Pingüinera Punihuil, à 28 kms d’Ancud, et partir à la rencontre des pingouins de Magellan et de Humboldt ! Sitt, de l’hostel nous avait prévenu : « ça monte et ça descend, beaucoup ». Mais vu que l’île ne semble « que » vallonnée, que les vélos sont top et qu’on a trop envie de voir des pingouins sans passer par une excursion, on se lance ! Et bin c’est pas évident, surtout que la dernière fois que j’ai dû monter sur un VTT, ça remonte à 10 ans, au moins. Mo se débrouille comme un chef ! On mettra 2h30 pour arriver au point de départ des petits bateaux ; on en a bavé, les montées étaient vraiment dures ! La récompense est là : on monte sur un petit bateau et c’est parti pour 45 minutes à naviguer autour des 3 îlots où les pingouins sont en période de nidification et alternent donc la couve des œufs et la pêche. C’est impressionnant à voir car c’est notre première fois mais on les imaginait plus grands !chiloé.carnetdecuriosites (6)chiloé.carnetdecuriosites (9)

chiloé.carnetdecuriosites (8)chiloé.carnetdecuriosites (11)Après cette chouette balade, c’est reparti pour le vélo ! On se rend compte dès le premier coup de pédale qu’on est claqués. Les montées commencent à se faire à côté du vélo, c’est mauvais signe. Lors d’une pause pipi, des jeunes chiliens s’arrêtent à notre hauteur et nous proposent de monter dans la benne de leur 4×4… On ne peut pas refuser ! Et c’est parti pour 15 kms en Jeep… Trop cool.chiloé.carnetdecuriosites (5)

On finira notre journée et notre séjour ici par un concert de Cumbia, l’élection de Miss Ancud (on s’est bien marrés…), un feu d’artifice plus long que sur Copacabana… et de la farniente ! Prochaine destination : Valparaiso !