On quitte la Bolivie avec le sentiment de n’avoir que peu visité ce pays malgré presque un mois sur place. Nous nous sommes très peu renseigné sur le Pérou et partons, un peu au hasard à Arequipa. Arequipa est une ville aux allures coloniales d’une extrême beauté, d’un blanc étincelant, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO pour son quartier historique, réputée pour son ensoleillement et à proximité du Canyon de Colca que nous souhaitons parcourir.

La différence avec la Bolivie est indiscutable, tout est plus organisé, tourné vers la modernité, il y a des boutiques mais aussi des tuk tuk comme en Asie tunning, trop classe ! Le pays semble à première vue bien plus riche que son voisin bolivien même si on n’est pas du tout au Chili ou en Argentine et les prix sont très accessibles. On ne voit plus ces femmes aux hanches larges, jupes plissées et nattes tressées si chères aux boliviennes, ça nous manque déjà !arequipa.carnetdecuriosites (15)_resultat

On arrive à 23h dans la ville à la recherche d’un hébergement que nous trouvons après quelques galères… Une aile d’hôtel avec roof top et salon rien que pour nous, 4 douches et 3 wc à disposition, comme à la maison 😉 Malheureusement, le temps n’est pas vraiment avec nous, les quelques jours de mauvais temps par an seront pour nous ce qui gâche un peu la beauté des lieux. On en profite pour faire les magasins et manger un sandwich au Burger king, c’est pas mal non plus !arequipa.carnetdecuriosites (5)_resultat arequipa.carnetdecuriosites (4)_resultat arequipa.carnetdecuriosites (3)_resultat arequipa.carnetdecuriosites (2)_resultatarequipa.carnetdecuriosites (16)_resultat

Nous partons deux jours plus tard en direction du Canyon de Colca à 180kms de là, soit 7h de route… On part à 3h du mat ce qui nous permet de débuter notre rando dés 11h après une halte à un point de vue pour admirer les condors, oiseaux sacrés des Andes… du moins sur le papier ! Car le temps est encore pourri pas top et la visibilité telle que les oiseaux pourraient danser devant nous, on les verrait pas !

Le Canyon de Colca, c’est le deuxième le plus profond du monde (3200m), habité par les condors et par une oasis en son cœur accessible par des chemins de randonnée. Nous décidons de débuter notre boucle du mirador San Miguel, dans un brouillard épais. Il nous faudra peu de temps pour croiser un couple de lyonnais prêts à faire marche arrière. Lili et Séb font un tour du monde durant 9 mois et n’ont pas encore téléchargé notre application chouchou de voyage : maps.me, appli gratos qui permet de télécharger librement les cartes routières/rando de chaque pays avec ou sans itinéraire et de bénéficier grâce à la géolocalisation du plan de la ville de Rio de Janeiro, du trek el Choro, des banques alentours, miradors, campings et autres détails hyper intéressants et vraiment précis qui permettent dans un brouillard comme ça de ne pas perdre face !

La connexion se fera immédiatement avec eux, on partagera donc la journée ensemble (et bien plus !) dans un décor que l’on imagine splendide mais que l’on a du mal à percevoir. Heureusement que les nuages remontent au fur et à mesure que l’on descend en altitude, nous pouvons apprécier la beauté des mieux. Les condors pointent leurs ailes mais on a toujours du mal à mesurer leur amplitude. Les 5h de balade restent très agréables et nous arrivons pile à temps à l’oasis pour profiter de la piscine de l’auberge avant une rincée d’enfer ! Le décor doit être plus spectaculaire encore en saison sèche lorsque la végétation s’assèche et que la terre reprend ses droits, car on se croirait plus dans une vallée que dans un canyon, du moins de l’image que l’on s’en était fait.arequipa.carnetdecuriosites (6)_resultat

arequipa.carnetdecuriosites (7)_resultatarequipa.carnetdecuriosites (9)_resultat arequipa.carnetdecuriosites (8)_resultatarequipa.carnetdecuriosites (11)_resultatarequipa.carnetdecuriosites (14)_resultatarequipa.carnetdecuriosites (12)_resultatNous prenons le lendemain une montée plus directe pour finir notre boucle à Cabanaconde, village situé au sommet du canyon. La montée est assez rude (1000m de dénivelé), nous arriverons sur la place du village après 2h45 de montée. Un bus local nous attend à 9h (ainsi qu’un fromage que Morgan dévorera de bon matin) et c’est reparti direction Arequipa où nous arriverons dans 7 longues heures la tête sous l’ampli… Les habitants se succèdent dans le bus où nous sommes les seuls gringos, les hommes ont tous un couvre-chef et les femmes (qui portent pour la plupart qu’une tresse au Pérou) des chapeaux absolument splendides, tous identiques selon le village d’origine, brodés avec des jolies couleurs, une forme en coque qui descend un peu sur les yeux, très élégants. Et d’autres encore que l’on ne sortirait qu’à un mariage en France avec des nœuds de soie rose ou violet, tout en strass et paillettes… Y’a pas à dire, ils ont la classe au Canyon de Colca ! On ne s’est pas empressés de faire de photos, persuadés que l’on en verrait bien d’autres au Pérou, mal nous en a pris, on n’a pas revu de péruviennes aux chapeaux si beaux depuis…

Ce soir, nous prenons un bus de nuit avec Séb et Lili que nous avons motivés pour partager avec nous le trek Choquequirao – Machu Picchu durant 7 à 9 jours… Mais en attendant, quelques jours de repos à Cuzco, un énième coup de cœur en Amérique latine !

arequipa.carnetdecuriosites (13)_resultat