Nous quittons pour la dernière fois le Chili pour nous rendre à Mendoza en Argentine. La traversée des Andes, qui marque la frontière entre les deux pays, est une étape à elle seule. Les paysages sont fantastiques et -on s’en apercevra très vite- ne sont qu’une mise en bouche de la suite de notre périple.

On quitte peu à peu les plaines chiliennes pour débuter la traversée des Andes, se déclinant par une succession de lacets nous menant à un col marquant la frontière puis redescendant vers les plaines vinicoles de la région de Mendoza. 8 heures de balade en bus et un hélicoptère écrasé au milieu de la route plus tard, nous voici arrivés à bon port, pour seulement deux jours dans le coin.andes.carnetdecuriosites.com (2)andes.carnetdecuriosites.com (3)andes.carnetdecuriosites.com (4)andes.carnetdecuriosites.com (5)andes.carnetdecuriosites.com (6)

On avait prévu initialement d’accorder une petite semaine à la région du centre, très réputée pour ses vins, ses bodegas et ses parcs nationaux qui semblent splendides mais l’appel du Carnaval a eu raison d’elle… En préparant notre voyage que l’on veut malléable à souhait, on avait tout de même énuméré nos immanquables, ceux qui délimiteraient un peu un cadre ou plutôt une route durant nos 5 mois en Amérique du Sud. Le réveillon à Copacabana, le trek à Torres del Paine, le glacier du Perito Moreno par exemple… et le Carnaval ! Sauf qu’on savait bien que le temps risquerait de nous manquer, le Carnaval ayant lieu du 13 au 17 février et n’étant célébré en Argentine qu’au nord du Pays et notamment dans la splendide région de Salta. Tant pis pour Mendoza, nous prendrons un bus de nuit à midi (ça semble fou mais non) le 13 février.

En attendant, on souhaite quand même profiter du coin tant que possible sur nos deux jours à Mendoza. La ville manque de charme mais les alentours valent le détour. Pour vadrouiller à notre guise, rien de mieux que louer un scooter (si, la voiture mais c’est pas le même budget !). Nous voilà partis sur notre 125cm3 à 50 km/h à fond sur les routes argentines dont on ne se lassera jamais. Nous retournons au lac que nous avions aperçu en bus puis nous rendons dans une bodega pour déguster du vin. Le hic, il est 17h, elles ferment toutes leurs portes. Tant pis, on se rattrapera à Salta !andes.carnetdecuriosites.com (9)andes.carnetdecuriosites.com (10)andes.carnetdecuriosites.com (11)andes.carnetdecuriosites.com (12)

Nous profitons aussi de Mendoza pour programmer notre virée à Salta et cherchons des covoitureurs pour partager un véhicule de location (qui coûte les yeux de la tête) avec nous pendant une semaine. Par une chance inouïe, incoryable, inimaginable, (je manque de superlatifs), Guillaume nous contacte : On lui prête un véhicule, il cherche des voyageurs pour faire le trip à plusieurs aux mêmes dates que nous… C’est partiiiii !!!