C’est avec nos sacs allégés à Taganga, nos 2 shorts/tee-shirts, maillots de bain et la carpa bien sûr que nous partons de bon matin, heureux, découvrir les Caraïbes avec un grand C. Et on commence fort avec le Parc Tayrona qui est vraiment splendide. Le Parc national naturel Tayrona est situé à une trentaine de kilomètres au nord de Santa Marta, accessible par un bus local. Comme souvent en Amérique du Sud, les parc nationaux sont payants et l’entrée n’est pas donnée donc mieux vaut rentabiliser et passer au moins une nuit sur place. Deuxième spécificité, le coût de l’eau et de la nourriture (il y a uniquement des restaurants) est excessive sur place, on s’est donc chargés comme des mules à Santa Marta en boissons, fruits, légumes et jambon-fromage bien sûr pour 5 repas au paradis.

La chaleur est vraiment intense mais le parc n’est pas du tout aride comme à Taganga. La sécheresse ne semble pas avoir frappé Tayrona, les paysages sont complètement différents ; et tant mieux ! C’est vert, c’est beau, le sable nous brûle les pieds et l’eau est  transparente et chaude, c’est tout ce qu’on voulait 🙂 Les plus belles plages du parc sont situées à 2h30/3h de marche par un sentier ombragé très bien conçu qui préserve à merveille le cadre idyllique que l’on parcourt. On longe parfois le front de mer d’un bleu cristallin, on se croit quelques instants plus tard en pleine jungle, on entend des singes qu’on a du mal à repérer, et tous ces oiseaux dans les arbres, c’est génial comme rando. On hésitait entre passer une ou deux nuit ici, c’est vite décidé maintenant qu’on y est, on restera 3 jours-2 nuits !

Quelques camping se succèdent à environ trente minutes de marche d’intervalle. Le spot le plus couru car le plus beau c’est sûr, c’est Cabo San Juan. On a hésité avant de s’y rendre, les guides du lonely planet et du petit paumé (seul guide en français de la Colombie) nous avaient un peu refroidis en parlant de cette plage comme d’une usine à touristes… On s’attendait donc au Cap d’Agde le 15 août, il n’en sera rien et pourtant c’est le week-end du 1er mai ! Bien sûr on n’est pas les seuls et tant mieux, c’est pas ce qu’on recherchait. L’ambiance est très agréable, beaucoup de Colombiens sont ici pour profiter de leur week-end prolongé et y’a pas à dire, les colombiens sont vraiment adorables.

Et on a bien fait de s’y rendre, car Cabo San Juan c’est un coin magique ! Deux plages séparées par un rocher coiffé d’une cabane où il est possible de dormir en hamac, des vagues juste ce qu’il faut, un environnement préservé ; on est au paradis c’est sur ! Il est possible de faire des randos dans le parc ou plus tranquillement lézarder toute la journée avant de préparer son petit repas avec une bière fraiche hors de prix mais bon, une bière fraiche à Cabo San Juan, ça n’a pas de prix. On restera 2 nuits ici abrités sous notre carpa-sauna avant de rebrousser le chemin reposés et trop contents d’avoir profité de chaque instant, comme depuis plus de 4 mois. Et c’est pas fini, on part regagner la route et continuer notre périple, encore vers le nord direction Palomino, un énorme coup de cœur.tayrona_resultattayrona.carnetdecuriosites (1)_resultattayrona.carnetdecuriosites (13)_resultattayrona.carnetdecuriosites (12)_resultat tayrona.carnetdecuriosites (11)_resultattayrona.carnetdecuriosites (5)_resultat tayrona.carnetdecuriosites (8)_resultat tayrona.carnetdecuriosites (9)_resultat tayrona.carnetdecuriosites (4)_resultat tayrona.carnetdecuriosites (3)_resultat tayrona.carnetdecuriosites (2)_resultattayrona.carnetdecuriosites (15)_resultattayrona.carnetdecuriosites (14)_resultat