Ohlala, si vous nous aviez vu… Eh bin vous nous auriez probablement pas reconnu ! Après avoir réalisé durant ce voyage des exploits improbables pour nous, comme des treks de plusieurs jours, ou encore se contenter d’une garde-robe de 2 shorts et 3 pantalons (dont un jogging et un pantalon qui se dézippe en short, la loose) pendant 5 mois par exemple, nous voilà chez les hippies, plus smooth & relax que jamais !

Car notre voyage sonne la fin et se sera transformé ici en Colombie en des vacances bien méritées. Autant dire qu’on devra revenir dans ce pays exceptionnel pour le visiter car malgré nos 26 jours sur place, on a tellement profité de la vie qu’on a raté bien des spots ! Mais quel plaisir, quelle liberté de prendre le temps de profiter des rencontres, des ambiances, de la musique, du repos, des délices et tout ça à la fois comme il fût le cas à Palomino.

A Palomino, on a trouvé notre paradis. Nous avons troqué notre tente contre des nuits en hamacs dans un « hôtel » au TOP (la Finca Escondida) ; on a dormi comme des bébés là-dedans. On a traversé en tubing la rivière qui plonge dans la mer, on a lézardé le reste de nos journées sur une plage inexploitée, dans un village où le temps semble s’être arrêté. Car ici, point de complexes hôteliers, point de constructions touristiques à outrance, seulement 3 ou 4 « hôtels » en bord de plage, cette dernière étant protégée par les indiens et les habitants très actifs dans cette région quasi autonome. On se sent en quelque sorte chanceux de l’avoir découvert à l’état brute, qui sait ce qu’il adviendra de ce village Caribéen d’ici quelques années.palomino.carnetdecuriosites (7)_resultatpalomino.carnetdecuriosites (6)_resultatpalomino.carnetdecuriosites (5)_resultatpalomino.carnetdecuriosites (16)_resultat palomino.carnetdecuriosites (15)_resultatpalomino.carnetdecuriosites (12)_resultat

palomino.carnetdecuriosites (11)_resultatpalomino.carnetdecuriosites (20)_resultatEt c’est comme si chacun mesurait la chance d’être dans ce lieu unique, encore plus unique que se clôturait lors de notre venue un rassemblement mondial de hippies… On s’est marrés, croyez-nous ! Entre ceux qui ont des plumes dans le nez, les autres qui ont marché 3 mois au départ du Chili pour venir se ressourcer ici et la nana enceinte qui s’enduit le corps de peinture, je peux vous dire qu’à ces détails prêts, on nous aurait (presque) pris pour un des leurs 😉 On s’est même tous tenus la main un soir de pleine lune après l’intervention d’un indien qui prônait le sexe, l’amour, le respect de la nature et la paix bien sûr pour tous s’applaudir… C’est à ce moment là qu’on s’est dit qu’il était temps de partir, on filait du mauvais coton ! palomino.carnetdecuriosites (19)_resultatpalomino.carnetdecuriosites (2)_resultat palomino.carnetdecuriosites (1)_resultatpalomino.carnetdecuriosites (22)_resultat palomino.carnetdecuriosites (21)_resultatpalomino.carnetdecuriosites (14)_resultat

Accompagnés d’Ingrid, allemande septuagénaire exceptionnelle, Mathieu et Pauline, couple branchouille qui a quitté son confort (mais pas son humour) pour voyager 6 mois en Amérique du Sud, Yohan et Marco, deux colombien de Bogota en week-end, on a profité de cette ambiance complétement barrée propre aux hippies et fait la fête comme on ne l’avait pas fait depuis longtemps en Amérique Latine à coup de rhum de Medellin et d’aguardiente, liqueur à l’anis qui ressemble au Pastis mais qui se boit sans eau (du moins c’est ce qu’on a bien voulu nous faire croire). Et ce qui est génial en Colombie, c’est qu’il suffit de peu pour que les gens se rassemblent. Un tamtam, des maracas, un petit ampli et c’est parti pour une soirée d’enfer où les colombiens viennent danser la salsa sur des chansons qui ne sont pas de la salsa et où chacun peut s’improviser prof de musique, sans compétence aucune car à Palomino, tout est permis !

On avait prévu de rester 2-3 jours, c’est finalement une semaine que l’on consacrera à ce coup de cœur, et c’est le cœur lourd qu’on repartira. On commence à réaliser que dans deux semaines on sera rentrés, alors vamos à Carthagène des Indes, un des joyaux d’Amérique Latine… Décidément, la Colombie n’aura pas cessé de nous surprendre !

palomino.carnetdecuriosites (18)_resultatpalomino.carnetdecuriosites (17)_resultatpalomino.carnetdecuriosites (13)_resultat

palomino.carnetdecuriosites (9)_resultatpalomino.carnetdecuriosites (4)_resultatpalomino.carnetdecuriosites (3)_resultatpalomino.carnetdecuriosites (10)_resultat