Aussi dingue que cela puisse paraître, nous passons du Machu Picchu à l’Amazonie, sans transition. Il suffit d’une nuit dans un bus pour se réveiller transpirant et quand on ouvre les rideaux… On a changé de pays ! On est un peu en Asie avec les sols en terre et les cocotiers, un peu au Brésil avec la peau dorée-colorée des habitants. On respire un bon coup cet air chaud qui nous a tant manqué après avoir vadrouillé dans l’Altiplano -plaine d’altitude à 3300m d’alt. en moyenne- depuis… Salta en Argentine ! Bien sûr, on a eu notre semaine de vacances à Sucre (2300m), puis deux jours à Coroico (1700m) et enfin Arequipa (2300m) et le Canyon de Colca mais descendre à 100m au dessus de la mer et avoir vraiment chaud dés 7h du mat, ça nous était pas arrivé depuis… Iguazù !

L’Amazonie, on ne voulait la rater sous aucun prétexte. Ce poumon de la terre est accessible depuis le Brésil, l’Equateur, la Colombie, le Vénézuéla, la Bolivie et enfin le Pérou. On souhaitait dans un premier temps rejoindre Rurrenabaque de La Paz (Bolivie) mais la saison des pluies battait son plein en mars. Puis on s’était dit Iquitos au Pérou mais si on ne veut pas prendre l’avion (très cher), il faut 5 jours pour y accéder en bateau ; ça doit être top (en saison sèche) mais on n’a pas assez de temps devant nous. La solution la plus économique et la plus pratique était donc de nous rendre à Puerto Maldonado depuis Cuzco en seulement 10 heures de bus… Dépaysement garanti !

On profite de notre premier jour ici pour boire des jus de fruits frais, manger des ceviches – nos préférés jusqu’à présent -, se reposer sur les hamacs et faire le tour des agences pour choisir le trip qu’on veut faire tous les 4 (et oui, on a encore embarqué Séb et Lili avec nous !). Car le petit hic de l’Amazonie, peu importe d’où vous la parcourriez, c’est que c’est cher ! On essaiera d’en comprendre le motif, on nous parlera de corruption… Ça ne fait pas tout, ces 3 jours vont nous plomber le budget : 240€/personne… mais alors c’était cool, trop cool ! Vu qu’on ne voulait pas trop dépenser, on a bien entendu pris le trip le plus cher… Pas logique mais on nous l’a tellement bien vendu !! Comme à son habitude, Morgan nous a négocié ça comme un chef et nous voilà partis dés le lendemain pour 3 jours aux confins de l’Amazonie péruvienne.

Nous naviguerons sur notre petite embarcation 6 heures durant sur le rio Tambopata, affluent de l’amazone, pour accéder à notre éco-village, El Gato (le chat, en référence aux jaguars qui peuplaient les terres) où nous rencontrons Yoni, notre super-guide plein d’humour qui nous fera découvrir son monde. Déjà sur le bateau, nous sommes heureux de voir des tortues, des oiseaux (632 espèces rien que dans la région de Tambopata), des reptiles aussi… Comme tout au long du Mékong, nous apercevons des scènes de vie, des marchands de bananes, des pêcheurs, des plantations de papayes… On adore !amazonie.carnetdecuriosites.com (5)_resultatamazonie.carnetdecuriosites.com (4)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (3)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (2)_resultatamazonie.carnetdecuriosites.com (6)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (8)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (7)_resultat

Nous passerons le reste de la journée à tenter de pêcher des piranhas (on rentrera presque tous bredouilles), à explorer la forêt amazonienne en pleine nuit avec la pleine lune pour rencontrer les bêbettes du coin, c’est magique… Et à tenter de débusquer des caïmans sur notre pirogue. La pleine lune, c’est beau, surtout que le ciel est très clair, qu’il y a plein de bruits qu’on ne connaît pas, ça ajoute au cliché… Mais ça fait fuir les animaux qui se croient encore un peu comme en plein jour. On fera chou blanc ce soir, bien sur on les verra au loin les croco avec leurs yeux jaunes mais rien de foufou. On est un peu déçus mais on se dit que c’est ça aussi la nature !amazonie.carnetdecuriosites.com (28)_resultatamazonie.carnetdecuriosites.com (9)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (14)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (13)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (12)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (11)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (10)_resultatamazonie.carnetdecuriosites.com (1)_resultat

amazonie.carnetdecuriosites.com (47)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (13)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (15)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (16)_resultatamazonie.carnetdecuriosites.com (21)_resultatamazonie.carnetdecuriosites.com (17)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (20)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (19)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (18)_resultatLe lendemain, nous partons dès 5h du mat’ avec notre pirogue à moteur deux heures durant pour voir ce qui nous a fait craquer « quelques soles en plus »… La Collpa de Chuncho, plus grande collpa de la planète où se rassemblent chaque matin des centaines d’aras, de perroquets et de perruches tous plus colorés les uns que les autres. Tous ces oiseaux dans les tons bleu et jaune, rouge/bleu/vert, vert et bleu et j’en passe et le bruit de leurs cris et de leurs ailes qui s’accrochent dans les grands arbres… On se croirait dans le dessin animé Rio ! Une collpa, c’est un peu comme un mur d’argile qui regorge de nutriments. Les perroquets et leurs cousins viennent ici chaque jour pour ingurgiter les minéraux contenus dans la roche et ainsi détoxifier leurs corps des toxines contenues dans les graines et fruits de la jungle. C’est époustouflant, émouvant aussi. Nous profitons du spectacle deux heures durant avant que les oiseaux ne prennent leur envol. On retourne au village de Gato tenter de pêcher le piranha avec des vers de terre (échec cuisant) et nous voilà repartis en pirogue puis en 4×4 direction Puerto Maldonado où nous rejoignons le rio Madre de Dios qui nous conduira à proximité du Lac Sandoval. amazonie.carnetdecuriosites.com (27)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (26)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (25)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (24)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (23)_resultat

Le lac Sandoval, c’est plus touristique car plus facile d’accès mais qu’est ce que c’est beau ! On emprunte un chemin en plein cœur de la végétation luxuriante plus d’une heure durant, les bruits de la jungle sont vraiment puissants ; nous croiserons même une grosse tarentule en plein jour. Au bout du chemin nous attend une barque et ses 4 pagaies qui va nous permettre de rejoindre le lac par une mangrove féérique. La nuit commence à tomber, tous ces arbres qui semblent prendre racine dans l’eau ajoutent un côté inquiétant, sombre. On traversera sans bruits, pour profiter du silence ponctué de bruits de branches, de feuillages, de cris d’animaux qui se confondent, on ne reconnait plus le singe des oiseaux. C’est encore plus fantasmagorique que dans nos rêves. Les yeux jaunes des caïmans s’illuminent, notre silence est encore plus pesant. Yoni, frustré de ne pas nous avoir montré de près un reptile se jette à l’eau, là au milieu du marécage et après quelques minutes d’un silence inquiétant se débat avec un caïman dans l’eau et nous le sort du marécage par le col comme un trophée ! C’est FOU !!! Il est trempé jusqu’aux os et nous sur notre barque en bois qui menace à chaque instant de se retourner vu nos mouvements incontrôlés dus au reptile à porté de mains, on a une montée d’adrénaline comme jamais ! La peur et l’excitation… On peut le toucher, il est fier Yoni. Il ne fera aucun mal à l’animal de plus d’un mètre qui reste stoïque plusieurs minutes durant pour enfin gesticuler et se libérer… On craint que le reptile ne morde les jambes de notre guide, il n’en fera rien !amazonie.carnetdecuriosites.com (29)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (30)_resultat

C’est donc à plein à ras-bord de satisfaction que nous continuons notre balade dans la mangrove, ponctuée d’une excitation incontrolable. L’arrivée sur le lac Sandoval par la petite porte est magique ; la pleine lune illumine le lac entouré de la forêt amazonienne qui semble flotter sur l’eau… On est émerveillés. On prendra un bon plat de spaghettis et vamos dans la jungle pour observer les insectes qui ne se montrent que la nuit. Et là on en prend pour nos yeux. A quelques mètres de notre bicoque, pas besoin d’aller loin, se trouve un arbre plein de tarentules horriblement géantes. C’est terrible, à moins de 5 mètres de notre bout de cabane en bois qui s’aère la porte fermée tant les ouvertures sont nombreuses… On chocotte un peu ! Et on continue durant plus d’une heure, c’est passionnant, surtout avec Yoni qui nous partage ses savoirs avec beaucoup de passion. Morgan ne profitera que moyennement de la balade nocturne, il se fait dévorer de toutes parts par des moustiques. C’était trop chouette (pas les moustiques, vous l’aurez compris) !amazonie.carnetdecuriosites.com (31)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (34)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (33)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (32)_resultat

Après une nuit sur une oreille, on se lève à 5h pour une balade en barque… On adore !!! Le temps est parfait, les paysages sont superbes, on voit des poules sauvages, des oiseaux en tous genres, des macaques roux dans les arbres et même un paresseux qui, perché du haut de son arbre, mettra plus d’un mois à en descendre. Il en a des croutes tellement il est inactif ! On ne croisera pas de loutres ni même de capybara (on en a vu un mort hier matin mais ça compte pas) mais on est heureux quand même de toutes ces surprises. Après un bon petit déj, Yoni nous fera visiter la forêt amazonienne en nous parlant des arbres, de leurs pouvoirs, de l’histoire de l’Amazonie péruvienne… Puis on reprendra, après un bon déjeuner, le chemin du retour en barque dans la mangrove puis le chemin qui mène au rio et enfin la pirogue pour nous ramener à Puerto Maldonado la tête dans les étoiles et les souvenirs bien encrés dans nos mirettes et dans l’appareil photo de Séb qui nous a fait des photos au top du top !amazonie.carnetdecuriosites.com (36)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (37)_resultatamazonie.carnetdecuriosites.com (35)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (46)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (45)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (44)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (43)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (42)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (41)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (39)_resultat amazonie.carnetdecuriosites.com (38)_resultat

amazonie.carnetdecuriosites.com (40)_resultat
Où est le paresseux ? A vous de trouver !

DSCF1894_resultatCe soir, après une bonne douche et un super burger, nous prenons un bus de nuit pour retourner dans le froid de Cuzco. Pour nous ce ne sera qu’une halte pour s’acheter un appareil photo d’occas avant d’aller voir d’autres animaux, mais cette fois, au bord de l’océan.amazonie.carnetdecuriosites.com (48)_resultat