BUM DIA !!

Après une dernière semaine en France organisée au millimètre, nous voilà partis pour Riiiioooooooo de Janeiiirooooo.

Avant d’avoir la chance de fouler ses rues pavées et de flâner sur ses plages mythiques, il faut passer par Atlanta, et ça, c’est pas exotique du tout ! On a bien failli rater notre correspondance vu la douloureuse attente à l’immigration (empreintes, photo…), à la vérification de l’immigration (pour l’Esta, visa nécessaire même pour une escale), au scan bagages à main et corps… Tout ça pour deux heures d’escale sur le territoire américain. Heureusement on a eu le « last call » juste avant fermeture de l’embarquement !

24 heures après notre départ, nous voilà arrivés sous le soleil caliente (40° tout de même !) de Riiioooo. La vue de l’avion nous met bien en appétit ; on le sait déjà, on va adorer cette ville !

Notre unique réservation du voyage, 4 nuits chez Véra – une jeune trentenaire afro aux cheveux blonds – qui nous accueille chez elle à Santa Teresa. C’est le quartier artistique de Rio, perché sur un flanc de colline, où les maisons un peu délabrées se côtoient et laissent passer des vues sans pareil sur la ville et le Corcovado. On est hyper contents de se retrouver ici malgré les escaliers qui n’en finissent pas… Ca ressemble un peu à la Croix-Rousse, on adore !santatereza.carnetdecuriosites.comsantatereza.carnetdecuriosites.comsantatereza.carnetdecuriosites.com

Après avoir apprivoisé les environs, on s’est lancés à la découverte d’Ipanema, une des plages mythiques de Riiiooo ! La plage est divisée en « Posto » (parcelles de plage non délimitées) où se côtoient les cariocas, les touristes, les loueurs de transats et de parasols et les vendeurs de caïpirinhas et de bières ! Nul besoin d’être sur le front de mer pour voir les habitants en maillots de bain mini-mini, les mecs au corps bodybuldés dans leur petit boxer XS… Il y en a pour tous les goûts, pour tous les âges ! On s’aperçoit très rapidement qu’il y a un culte du corps mais aussi que les gens semblent bien dans leurs havaïanas car il faut oser se promener en string/cache néné quand on n’est pas Gisèle Bündchen !

Nous craignons encore trop le soleil en ces mois d’hiver pour sortir le grand jeu, mais d’ici quelques mois qui sait ce qui se passera… (encore faudra t’il qu’en Colombie ils soient autant olé-olé!).

ipanema.carnetdecuriosites.comipanema.carnetdecuriosites.com

ipanema.carnetdecuriosites.comBref, comme vous pouvez le voir, le décor est vraiment fou entre les montagnes, la plage de 3kms, l’ambiance, et les barres d’immeubles en front de mer, l’eau est vraiment belle pour une ville que l’on peut penser polluée. C’est un plaisir de flâner sur la plage, surtout vers 18h/19h où les températures commencent à descendre et le ciel décliner tout doucement pour laisser percevoir un coucher du soleil très sympa sur la colline. Il faudra d’ailleurs nous y reprendre à deux fois avant de voir ça, une petite averse ayant gâché la fête au premier essai.

Rio de Janeiro, c’est aussi un parc national, Tijuca, situé en plein cœur de la ville et considéré comme la plus grande foret urbaine du monde. A côté, Central Park peut aller se rhabiller 😉 On voit des ouistitis, des beaux oiseaux, des cascades et des plantes tropicales, on pourrait (presque) se croire en Amazonie (on y est pas encore allés, c’est pour ça…). Au sommet de cette jungle urbaine, le Corcovado, protecteur de Rio, qui culmine à plus de 700m de haut. On le visitera plus tard, pensant (bien à tort) que le site serait moins bondé après le Jour de l’An…

rio.carnetdecuriosites.com

Notre envie du moment, après la plage et la jungle, c’est la samba ! Et aller boire un verre dans LE quartier branchouille de Rio, situé à 2 escaliers (ou autrement dit plus de 300 marches en contre bas…) de chez nous ! Lapa est un quartier complétement éteint en journée, avec des devantures fermées qu’on pourrait croire à l’abandon. Et après la tombée de la nuit (vers 21h), comme par magie, on voit les vendeurs ambulants s’installer près de l’arche qui délimite le quartier, les bars ouvrir leurs volets et la samba se déchainer. Et là, on se dit que les cariocas savent vraiment faire la fête ! Il y a du monde partout, la queue aux bars, les femmes hyper apprêtées, les corps se bougent au rythme des concerts… C’est vraiment chouette ! C’est un peu le quartier des excès aussi, avec des conso. dans les bars « hyper chères » (pas sur la carte mais sur la note, on en a fait l’expérience !) et des caïpirinhas de 500ml à 5 reais (soit 1,80€) dans les stands de rue !

bresil.carnetdecuriosites.comlapa.carnetdecuriosites.com

 Comme tout touriste qui se respecte, pour fêter dignement le passage en 2015 (qui s’annonce être une super année pour nous tous !) il était inenvisageable de louper les 12 coups de minuit sur la plage de Copacabana. On s’y est rendus en fin de journée avec un couple de Nantais rencontrés chez Véra (qui loue deux chambres dans sa maison).

copacabana.carnetdecuriosites.comVers 20h, la plage est déjà bien bondée, les cariocas ont installé leur tente ou un « paramètre de sécurité » autour de leur emplacement (caractérisé par des fils autour de poteaux de fortune). Les embrouilles commencent aussi, on voit des scènes un peu hallucinantes de policiers se dirigeant à toute berzingue sur leurs quads à travers la plage pour attraper un jeune ou encore des bandes de gamins se courant après… Un peu flippant au départ mais on se rend vite compte que c’est une goutte d’eau dans la foule de plus de 2 millions de personnes venues fêter la nouvelle année devant la scène énorme qui distille des concerts de rock ou de chansons locales. On a eu la chance de se poser à proximité de la scène mais au bord de l’océan, on était plus aérés que nos congénères du milieu de plage. Car lors d’un passage au wc, on s’est aperçus que traverser la plage jusqu’au front de mer relevait du parcours du combattant. Des bébés, des jeunes, des familles, des personnes âgées… Beaucoup de Brésiliens qu’il fallait enjamber pour gagner la rangée de wc !

Mis à part cette expédition, on est restés tranquillement avec les serveurs de caïpirinhas, de bières et de crevettes qui traversent comme ils peuvent la plage, avant de voir LE feu d’artifice. Et on n’a pas été déçus ! C’est juste incroyable, 10 barges qui projettent des feux sur tout le long de la plage de plus de 4 kms… On s’en souviendra longtemps !

On n’a pas attendu le passage de David Ghetta pour rejoindre notre quartier. Un retour un peu compliqué vu la foule (notre ami Nantais a été soulagé de son portable et son porte-feuille au passage) mais on y parvient après quelques kilomètres de marche hyper balisée par les services de la ville à de regagner les bus qui circulent toute la nuit… Deux heures après notre départ, on est enfin chez nous !

Et demain, une nouvelle année qui s’annonce prometteuse…     santatereza.carnetdecuriosites.comsantatereza.carnetdecuriosites.comsantatereza.carnetdecuriosites.com